Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Aller en bas

Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Picrotal le Lun 23 Oct 2006 - 1:22



Deux ans après The Texas chainsaw massacre, Tobe Hooper réalisait Eaten alive, également connu sous le nom de Death trap, et sorti en France sous le titre (ridicule) du Crocodile de la mort... Jusqu'à peu de temps, le film était introuvable en vidéo. C'était sans compter sur les éditions Wild Side Video qui ont ressorti ce petit bijou dans leur bien-nommée collection des Introuvables...

Jusqu'ici, je pensais que le seul bon film dont pouvait se réclamer Tobe Hooper était Massacre à la tronçonneuse. Je ne compte pas Poltergeist qui est bien plus un film de Spielberg que de Hooper. Mais cette opinion est sérieusement amochée maintenant que j'ai regardé Eaten alive. On retrouve dans ce film tous les éléments qui font la qualité de TCM, et bien plus encore...

Avant toute chose, il faut préciser que ce film n'est pas une simple histoire de monstre. Rien à voir avec le déplorable Crocodile que Hooper réalisa en 2000 ! A vrai dire, Eaten alive se joue des conventions : on attend jusqu'à la fin l'apparition du crocodile monstrueux, mais nib, rien, que dalle. On ne fait que l'entrevoir. Et cela pour une très bonne raison : ce n'est absolument pas le sujet principal du film !

En réalité, Eaten alive tourne autour du personnage de Judd, gérant d'un hôtel miteux perdu dans les marais, et psychopate à ses heures. Ce personnage est fascinant : sa relation avec le monstre qui avoisine son hôtel est passionelle, et même fusionelle. Judd ne cesse de radoter à propos de son crocodile, répétant que celui-ci mange tout ce qui lui tombe sous les dents, qu'il ne fait pas de distinction. Mais on comprend vite, en observant la folie meurtrière qui anime ce sombre personnage, que c'est de lui-même qu'il parle en réalité.

Judd est très proche des cinglés de TCM, dans son comportement irrationnel, sa folie criminelle et ses délires sadiques. Ici, la faux a remplacé la tronçonneuse, et Judd apparaît comme une métaphore crue et dénuée de toutes fioritures de la Mort, purement et simplement. Une mort inesthétique. Une mort qui, elle aussi, frappe sans distinction et prend tout ce qui lui tombe sous la main, ou plutôt sous la faux...

Eaten alive rappelle certaines oeuvres de Romero de par son dépouillement, son traitement de l'image et du son. On est bien plus proche d'un Season of the witch ou de The Crazies que d'un film de genre conventionnel. Mais la référence à Hitchcock et son Psychose est également évidente, ne serait-ce que dans la structure narrative du film. Rien de plus logique finalement : TCM ne s'inspirait-il pas des aventures macabres d'Ed Gein, qui fut également le modèle de Norman Bates ?

Ce film, je le dis tout de suite, ne plaira pas aux amateurs d'oeuvres bien ficelées, bien aménagées, de pur et simple loisir. Le crocodile est mal fait. On s'en fout complètement mais c'est un fait : il est mal fait. Les dialogues pourront sembler longuets à certains. L'action n'est pas nécessairement le moteur du film, et la tension psychologique y prime avec merveille. Quant au gore, il n'y en a tout simplement pas. A quoi aurait-il servi, d'ailleurs ?

Mais Eaten alive se pose au sein du cinéma d'horreur comme une oeuvre franche et déjantée. Pas de musique, mais une succession de sons discordants, tout comme dans TCM. Pas de héros au sens propre du terme, mais une galerie de personnages bouseux et crasseux. Pas d'intrigue définie, mais des situations diverses et variées, des psychologies avortées dans leur développement, offertes en pâture à la cruauté d'un maniaque et de son compagnon saurien.

On aura enfin le plaisir d'observer une très agréable prestation du tout jeune Robert Englund, parfait dans son rôle de jeune con prétentieux et grande gueule. A ce propos, j'ai découvert que la phrase : « My name is Buck, and I'm here to fuck » que l'on peut entendre dans Kill Bill est une citation de ce même Englund dans Eaten Alive. En bon cinéphile, Tarantino connaît ses classiques, et n'est pas avare en clins d'oeil...

Mais c'est surtout Neville Brand dans le rôle de Judd qui crève l'écran. Sa justesse de ton n'a d'égale que sa faculté à ne pas en faire des tonnes. Il est tout bonnement parfait dans le registre du plouc absolu et déjanté, assassin minable, maladroit et pathétique.

Je recommande vivement ce Crocodile de la mort. Ne vous laissez pas abuser par ce titre ridicule et laissez vous bercer dans ce petit cauchemar savoureux. Je pense sincèrement que quiconque aime Texas chainsaw massacre (celui de 1974, évidemment) appréciera également ce film à sa juste valeur ! Smile

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Horreur-Net le Lun 23 Oct 2006 - 13:08

Beh ca prouves que hormis TCM , Hooper a bien réalisez autre chose de bon . Tiens , pourtant j'avais cru entendre des commentaires négatifs sur ce film .

_________________

Démons de Lamberto Bava : Le summum de la série B underground
avatar
Horreur-Net
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 3699
Age : 26
Localisation : Trou du c** du monde
Date d'inscription : 26/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Frère Bartholomé le Lun 23 Oct 2006 - 13:24

On pourrait facilement descendre ce film rien qu'au vu de son titre français quelque peu daté et ridicule: Le Crocodile de la Mort. Pourtant, comme le dit Ferdinand, il s'agit effectivement d'un vrai bijou, que je place pour ma part carrément au même niveau que Massacre à la Tronçonneuse.
avatar
Frère Bartholomé
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2844
Age : 28
Localisation : Okinawa
Date d'inscription : 24/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Horreur-Net le Mer 25 Oct 2006 - 13:57

Ah ouais carrément au mêmes niveau . En tout cas il est bien moins reconnus .

_________________

Démons de Lamberto Bava : Le summum de la série B underground
avatar
Horreur-Net
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 3699
Age : 26
Localisation : Trou du c** du monde
Date d'inscription : 26/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par X-Files_ArPaNet le Jeu 26 Oct 2006 - 16:26

Hooper n'est-il que le réalisateur de Eaten Alive, au même titre que TCM, ou a-t-il d'autres implications ? Je demande ça parce que les notions abordées semblent dépasser les capacités scénaristiques de Hooper, notamment via les références à la Mort.
Moi qui n'apprécie point TCM, je pense qu'il serait plus judicieux de me passer de Eaten Alive...
avatar
X-Files_ArPaNet
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 5942
Age : 31
Localisation : Castle Rock, Maine
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Picrotal le Ven 27 Oct 2006 - 2:13

Bah écoute, le scenar est de Tobe Hooper je crois, et je pense que tu as tort de sous-estimer ce réa, même s'il a réalisé de splendides merdes...

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Horreur-Net le Ven 27 Oct 2006 - 13:24

Je rejoins Ferdinand . De plus il parait que son dernier film Mortuary (Sortie DVD le 9 Janvier) est plutot sympa .

_________________

Démons de Lamberto Bava : Le summum de la série B underground
avatar
Horreur-Net
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 3699
Age : 26
Localisation : Trou du c** du monde
Date d'inscription : 26/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Machiavel le Mar 31 Oct 2006 - 14:51

Bon film bien redneck dans le genre

Machiavel
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2225
Age : 37
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Machiavel le Jeu 9 Aoû 2007 - 17:33

Le Crocodile de la Mort
(Eaten Alive)
de Tobe Hooper










Le gérant d'un motel en bordure de route sert en pâture ses clients à un crocodile qui gît dans l'étang jouxtant le motel.





Le Crocodile de la Mort fait partie des plus grandes réussites du cinéaste avec Massacre à la Tronçonneuse et Poltergeist. Son ambiance réunie tous le ingrédients pour créer une atmosphère étouffante et donne un côté craspec à l'oeuvre qui procure un réel plaisir. Le film date mais ne perd aucunement de son charme, au contraire. Mais ce qui est très dérangeant, ce n'est pas le crocodile en soit mais le rôle du gérant qui fait froid dans le dos. Là on peut féliciter Tobe Hooper pour ce chef d'oeuvre d'épouvante qui montre une amérique redneck comme on en a rarement vu au cinéma pour être souligné. Ce film est à découvrir de toute urgence, voici un bijou qui ne perd pas de son éclat malgré le nombre des années tout comme Massacre à la Tronçonneuse.
A noter : L'édition DVD slim est la meilleure pour 1 ou 2 euros de plus car elle intègre des pistes VO et VF contrairement à l'édition DVD Amaray qui ne contient qu'une simple VF.

















16/20

Machiavel
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2225
Age : 37
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eaten alive - Le Crocodile de la mort (1976) de Tobe Hooper

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum