In the mouth of madness

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

In the mouth of madness

Message par Picrotal le Mer 19 Juil 2006 - 16:18



En 1995, John Carpenter réalise In the mouth of madness (en français : dans l'antre de la folie), un film avec lequel il désirait, selon ses dires, donner un coup de pied au cul du cinéma d'horreur. Mission accomplie, John : In the mouth of madness est un film original et captivant, et l'une de ses plus belles créations.



John Trent (joué par Sam Neil, le paléonthologue de Jurassic Park) est un agent d'assurance spécialisé dans la découverte des fraudes. Un jour, un important éditeur signale avoir perdu la trace de celui qui leur rapporte le plus d'argent grace à ses best-sellers : Sutter Cane. Trent, secondé par une employée de l'éditeur, suspecte une tentative d'escroquerie et se jure de retrouver la trace de cet auteur de romans d'épouvante. Pas de chance : il va effectivement tomber sur lui, dans une ville où tous les délires cauchemardesques de l'écrivain prennent vie et deviennent réalité, tandis que le monde entier, sous l'effet de ses romans captivants, sombre dans la folie...



In the mouth of madness est un film délirant, onirique et hystérique, avec lequel le spectateur se laisse lentement glisser dans un monde qui dérape de plus en plus pour aboutir à un univers monstrueux et déjanté. On s'amuse à observer le rationnalisme obtu de John Trent se décomposer lentement tandis que tout ce qui constitue les bases de la réalité s'effondre autour de lui. Une réalisation plus que soignée et une ambiance morbide participe à faire de ce film un véritable chef d'oeuvre, finalement assez méconnu... Pour exemple : le film n'est pas (encore ?) disponible en dvd pour l'Europe !



Monstres immondes, personnages malsains, scènes d'hystéries collectives, folie et hallucination, le tout saupoudré d'humour noir et orchestré dans une structure narrative d'une grande habileté, In the mouth of madness a tout pour plaire aux amoureux des films d'horreur « psychologiques ». Mais le film ne manque pas non plus d'action ou de rebondissement. On est en somme très proche de l'univers d'un Stephen King, et ce n'est pas un hasard : Sutter Cane est lui-même présenté dans le scénario comme celui qui va enfoncer King, celui qui apporte au monde les romans d'épouvante ultime, et en prime la fin de l'humanité au profit d'une nouvelle race de fous dangereux qui s'entretuent ! Qui dit mieux ?



Un film à voir, revoir et rerevoir jusqu'à épuisement ! Je suggère d'ailleurs que nous commencions une grève de la faim collective pour exiger l'édition zone 2 de ce chef d'oeuvre ! Qui aime Carpenter me suive ! Cool

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par The Master le Mer 19 Juil 2006 - 22:05

Ceci est un chef d'oeuvre!
avatar
The Master
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 213
Age : 29
Localisation : Terrebonne, Québec
Date d'inscription : 06/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Le Serial-psychopate le Jeu 7 Sep 2006 - 18:21

Bah, je l'ai en Divx.. en anglais... sans sous-titre ! Sad Sad Sad
avatar
Le Serial-psychopate
Tueur À Gage
Tueur À Gage

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 27
Date d'inscription : 07/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Picrotal le Jeu 7 Sep 2006 - 20:57

Le Serial-psychopate a écrit:Bah, je l'ai en Divx.. en anglais... sans sous-titre ! Sad Sad Sad

C'est mieux que rien, finalement... Smile Mais si tu n'as jamais vu le film en français auparavant, c'est sûr que ça doit pas être simple à suivre. Enfin, je dis ça pour moi, je ne suis pas un anglophone accompli non plus ! Il faudrait que j'essaie de le télécharger, en attendant qu'ils se décident à le sortir en dvd zone 2 !!!!

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par X-Files_ArPaNet le Ven 8 Sep 2006 - 14:47

Waouh ! Je connaissais absolument pas ce film mais ton topic, Ferdinand, m'a vraiment donné envie de le voir. En effet, le résumé se rapproche drôlement de l'ambiance de Stephen King, ce qui me donne encore plus envie de le voir. Je vais essayer de le trouver sur eMule, en espérant le recevoir le plus vite possible. Grand merci pour ce topic, Ferdinand !
avatar
X-Files_ArPaNet
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 5942
Age : 32
Localisation : Castle Rock, Maine
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Picrotal le Ven 8 Sep 2006 - 15:14

Ben de rien... Il a été créé le 19 juillet, tu sais... Smile

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par X-Files_ArPaNet le Ven 8 Sep 2006 - 15:17

Impossible de lire tous les topics, en même temps ! Je remercie celui ou celle qui l'a réanimé en tout cas.
avatar
X-Files_ArPaNet
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 5942
Age : 32
Localisation : Castle Rock, Maine
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Picrotal le Ven 8 Sep 2006 - 15:19

J'espère que tu ne seras pas déçu par ce film, en tout cas. C'est vrai que pour moi, c'est l'un des tous meilleurs de Carpenter, si ce n'est LE meilleur...

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par X-Files_ArPaNet le Ven 8 Sep 2006 - 15:23

Avant Halloween ???
Aurais-tu une note pour ce film ? Ou une marge dans laquelle il pourrait s'insérer ? (autre que "entre 0 et 20" évidemment !) Sinon, peu importe.
Dès que je le vois, je te fais signe, en tout cas.
Moi qui adore les films sur les écrivains ou se passant dans l'esprit des personnes (La Part des Ténèbres, Eternal Sunshine Of The Spotless Mind...), je pense que ce film a tout de même ses chances de me plaire.
avatar
X-Files_ArPaNet
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 5942
Age : 32
Localisation : Castle Rock, Maine
Date d'inscription : 28/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Horreur-Net le Ven 8 Sep 2006 - 18:30

A ce qui parais il s'agis du Top 3 de Carpenter accompagnés de The Thing et Halloween bien évidemment . Un Film que je n'ai pas encore eu sous la mains .

_________________

Démons de Lamberto Bava : Le summum de la série B underground
avatar
Horreur-Net
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 3699
Age : 26
Localisation : Trou du c** du monde
Date d'inscription : 26/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Le Serial-psychopate le Mer 1 Nov 2006 - 16:48

Je l'ai enfin vu... ce fillm est genial.

Je ressort ma critique...

"L'Antre de la folie" de John Carpenter

Ahhh... Bien différent de "Prince of Darkness", cette "Antre" la est dangereuse !
Carpenter nous entraine dans la folie pure et dure avec cet OFNI réussi, qui possède de nombreux points positifs : La mise en scène de Carpenter évolue, est devient plus sombre et flippante (LA j'ai sursauté !) , on retrouve avec plaisir un excellent Sam Neill en detective privé pris au coeur d'un phenomène paranormal, a faire confondre réalité et fiction. Ca rappelle, dans certains côtés, "Le Festin Nu" de Cronenberg mais en plus violent et terrifiant.
Le scenario joue avec le spectateur, lui fait peur et le fait reflechir, pour finalement le plonger aussi dans la folie, jusqu'a la surprenante fin (Carpenter n'aime pas les Happy End, hein ?).

Nan, un film dérangeant pour dérangés comme ça, j'en redemande !

19/20
avatar
Le Serial-psychopate
Tueur À Gage
Tueur À Gage

Masculin Nombre de messages : 94
Age : 27
Date d'inscription : 07/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://batman-batfans.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Machiavel le Sam 4 Nov 2006 - 0:14

Une bombe ce film, un film que personne d'autre n'aurait pu tourner...
Respect Mr. Carpenter

Machiavel
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2225
Age : 37
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Machiavel le Sam 4 Nov 2006 - 0:16

Ferdinand tu restes campé sur tes positions, pas de note après critique Question

Wink Perso 4,5/5 Wink

Machiavel
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2225
Age : 37
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Picrotal le Sam 4 Nov 2006 - 1:54

Ça sert à quoi de noter quand on a fait un texte pour expliciter sa position juste avant ? Un film n'est pas une marque de lessive... Smile

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Machiavel le Sam 4 Nov 2006 - 2:36

Non mais comme lors d'une compét' une note détermine le degré de bravoure

Machiavel
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2225
Age : 37
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Picrotal le Sam 4 Nov 2006 - 3:09

Ben oui mais y a pas de compétition dans le domaine artistique, ou du moins il ne devrait pas y en avoir ...

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Horreur-Net le Sam 4 Nov 2006 - 21:21

Il devrai sortir en DVD le 9 Janvier 2007 si ma mémoire est bonne . Malheuresement seulement en édition simple . Si le prix n'est pas élevés c'est probable que je le prenne .

_________________

Démons de Lamberto Bava : Le summum de la série B underground
avatar
Horreur-Net
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 3699
Age : 26
Localisation : Trou du c** du monde
Date d'inscription : 26/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Picrotal le Ven 24 Nov 2006 - 14:58

Ta mémoire était excellente, Matt. Je venais effectivement confirmer cette sortie en dvd pour le 9 janvier prochain. Une grande nouvelle !

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Horreur-Net le Ven 24 Nov 2006 - 20:26

Ca permettra à beaucoup de personnes comme moi de découvrir ce chef-d'oeuvre assez peu connus d'ailleurs de Carpenter .

_________________

Démons de Lamberto Bava : Le summum de la série B underground
avatar
Horreur-Net
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 3699
Age : 26
Localisation : Trou du c** du monde
Date d'inscription : 26/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://horreurnet.jeun.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Choomaker le Mer 17 Jan 2007 - 20:41

Je l'ai vu et désolé de cassez l'ambiance mais assez déçu malgrès que le film soit évidemment très bon et fait partis de mon TOP 3 de Carpenter .



Après deux décénies de folies ou "Big John" sortis plusieurs chefs-d'oeuvres du cinéma fantastique tels que Fog , Halloween , The Thing ou encore Prince Of Darkness , le cinéaste fouta un gros coup de pieds dans le derrière au cinéma d'horreur en 1995 ou il réalisa le très bon mais assez méconnu "In The Mounth Of Madness" un film sombre à l'ambiance apolaptyque mais qui malheuresement n'a pas le style "Carpenterien" comme dans son récent "Cigarette Burns" par exemple .
Tout d'abords les interprétations ...Ben évidémment Sam Neill est un très bon acteur mais réussit quand même quelques bourdes qui nuisent à la crédibilité (ex : Dans l'Hotel lorsqu'il s'aperçoit que la vieille SPOILER est un monstre il ne court même pas c'est incroyable ...FIN SPOILER) . Le thème musicale qui est la force de tout films du cinéaste est par contre très bonne là aussi même si elle est légèrement différente de ces autres films car plus rythmées qu'angoissantes .



Par contre niveau réalisation c'est vraiment incroyable , Carpenter à des outils de mise en scène qui dans le genre fantastique sont inégalables ... Les effets-spéciaux sont aussi au top et les moments (assez rare tout de même) de trouille bien foutus .
Pour le rythme ben c'est du Carpenter , relativement lent donc bien que ce métrage soit plus rythmées que la plupart des autres réalisations du bonhomme ...Les scènes dans le village sont très réussies avec les habitants tout déchênés ...Les révélations finales en feront frissoner plus d'un . Quand à la dernière scène qui conclut ce très bon métrage ben rien d'original mais ca finit de manière puissante et laisse le spectateur en interrogations . Donc très bien joués "Big John" .

Même si je lui préfère nettement son petit frère "La Fin Absolue du Monde" , ce film est doit se ranger dans la catégorie "Chef-D'oeuvre" car c'est une oeuvre puissante et très bien fichus que nous à pondus "John" . Bref du très haut niveau même si dans le genre certains films peuvent le surpasser . Dans tout les cas le coup de pied qu'a voulu mettre Carpenter au cinéma d'horreur en cette an 1995 est définitivement réussis .

15/20
avatar
Choomaker
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 2141
Age : 26
Date d'inscription : 06/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Picrotal le Jeu 18 Jan 2007 - 12:54

C'est marrant parce que je ne vois pas du tout en quoi le comportement des personnages est une " bourde "... Smile Je veux dire : ils réagissent de façon assez convaincante, et s'ils ne font pas forcément ce que l'on ferait dans pareille situation, ce n'est pas pour autant que ce qu'ils font n'est pas crédible. Soyons logiques : dans les situations habituelles des films d'horreur, une grande majorité des gens ne s'enfuirait pas, ou ne combattrait pas, mais s'évanouirait corps et bien...

Sinon, là encore je ne comprends pas que tu puisses dire que la fin n'est pas originale... Evidemment, il existe des fins nettement plus barrées, mais la fin de In the mouth of madness est tout de même loin d'être conventionnelle !!!

Enfin, ce n'est pas pour le plaisir de te reprendre sur chacune de tes critiques, après tout ce film est excellent mais n'est pas parfait pour autant, mais là j'avoue que je ne te suis pas... Smile

Picrotal
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3695
Age : 42
Date d'inscription : 28/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Choomaker le Jeu 18 Jan 2007 - 19:26

Lol Non tant mieux que tu me reprenne je m'attaque à plusieurs de tes films de chevets ces temps-ci normal dé réagir . Sérieusement In The Mounth Of Madness comme ma critique le dit est superbe . Mais niveaux interprétations ben c'est pas mal mais ...pas à la hauteur du film quoi ! Pour la fin je ne demande pas qu'elle soit barré mais celle de Cigarette Burns par exemple me semble bien plus puissante et laisse le spectateur en interrogation totale et totalement sur le cul . Quand à la crédibilité la scène que j'ai cité dans mon dernier message m'a fais sourire car moi quand je suis dans un hotel et que je vois des monstres partout je vais pas dans ma bagnole en marchant et avec un visage indifférent .
avatar
Choomaker
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 2141
Age : 26
Date d'inscription : 06/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Frère Bartholomé le Ven 19 Jan 2007 - 22:10



Il serait un doux euphémisme de dire que des films de cet acabit, on n'en trouve pas à tous les coins de rue. Thriller horrifique d'une perversité dédaléenne, effrayant et sinueux à l'image du personnage joué par Jürgen Prochnow, L'Antre de la Folie instaure un procédé novateur dans la carrière de Carpenter pour faire régner la peur. Cette dernière ne résulte plus d'un vulgaire boogeyman invincible (Halloween), d'un objet maléfique se retournant contre l'usager (Christine), ni même d'une incernable entité extraterrestre (The Thing); elle se diffuse grâce au mystère, à l'incertitude, puis à l'omnipotence sournoise et dangereuse d'un artiste à sensations. Pas étonnant que l'œuvre de Lovecraft ait titillé à ce moment-là la curiosité de Big John, qui exploitera d'ailleurs un concept similaire dans son premier épisode de Masters of Horror, le prodigieux Cigarette Burns, modifiant certaines bases du thème mais conservant le même canevas narratif.



L'Antre de la Folie raconte ainsi le tortueux parcours de John Trent, un détective chargé par un éditeur de retrouver la trace d'un écrivain d'épouvante à succès ayant curieusement disparu. Roué, sûr de lui, habitué à déceler en un clin d'œil les supercheries de clients profiteurs au sein de la compagnie d'assurance pour laquelle il travaille, Trent ne se laisse de prime abord guère impressionner par les rumeurs douteuses qui entourent l'univers de l'écrivain, y compris sa plume en elle-même. Il finit par se persuader de l'existence d'Hobb's End, un endroit isolé représentant le lieu-clé des romans du mystérieux auteur, ce qui lui fait entreprendre un voyage en automobile avec l'assistance de la secrétaire principale de la maison d'édition, admiratrice de premier ordre de ce rival de Stephen King et superstitieuse à ses heures. Arrivé à bon port, le duo d'enquêteur va rapidement être victime de drôles d'événements, que Trent n'hésite pas au départ à mettre sur le compte d'une vaste supercherie orchestrée par la maison d'édition dans le but de trahir la rationalité de son caractère. C'est le début d'une inextricable descente aux enfers qui va peu à peu plonger le détective dans la folie pure.



Mettant généralement son savoir-faire au service de scénarii soit puérils, soit d'une grande linéarité, Carpenter bénéficie pour l'occasion d'un script solide, vaguement inspiré de Lovecraft, qu'il adapte à une intrigue captivante et particulièrement bien ficelée. Le cinéaste semble par ailleurs signer là son plus beau travail de réalisation: la mise en scène, d'une rare fluidité, magnifiée par la présence du format scope, détient quantité de plans qui pourraient bien renvoyer la plupart des homologues de Big John au stade de vulgaires apprentis. Certes, les innovations visuelles d'Halloween sont désormais révolues, mais le cinéaste se surpasse ici en matière de perfection technique, optant pour une rigueur formelle absolue, chose que l'on a du mal à discerner dans ses derniers métrages, Ghosts of Mars en tête de référence.



Pourtant, la vraie force de L'Antre de la Folie ne réside point tant dans ses prouesses filmiques, mais en premier lieu dans son atmosphère démentielle, confinant à l'hystérie totale dans la seconde moitié du récit, et qui suscite un malaise sourd et indicible. Carpenter limite les scènes d'exposition et laisse planer le doute, l'irrésolu. Cette sensation se densifie lorsque le spectateur se demande si, à l'instar de L'Échelle de Jacob d'Adrian Lyne, ce qui arrive au personnage principal tient bien de la « réalité » ou se veut alors tout simplement le fruit d'une défaillance psychique dont il fait les frais. Sam Neill prouve qu'il vaut nettement mieux que les rôles simplistes qui lui furent généralement attribués, limitant les capacités de son jeu d'acteur. Une interprétation maîtrisée et tout en nuances, qui atteint son apogée lors d'une crise de rire finale à vous glacer le sang.



En association avec Jim Lang, Big John s'occupe comme à l'accoutumée de la bande-son, livrant un mélange explosif de rock à la AC/DC, de thèmes au tempo rapide et de compositions plus standard. Les aficionados du maître savent pertinemment que la musique s'octroie une importance difficilement négligeable dans ses œuvres, et la règle n'est ici guère dérogée; plus qu'essentielle, la bande originale de L'Antre de la Folie sert parfois même de vecteur rythmique à la narration du film, faisant en ce sens écho au style de The Thing, Halloween, Fog et les autres. Parcimonieux, souvent délaissés au profit d'un plus grand développement du suspense et de la suggestion, les effets spéciaux du trio KNB (à savoir Robert Kurtzman, Gregory Nicotero et Howard Berger) n'en demeurent pas moins d'une redoutable efficacité: monstres en animatronics des plus effrayants, représentation géante d'une faille textuelle, porte mouvante et autres extravagances biscornues balisent cet univers morbide et surnaturel dirigé par l'écrivain Sutter Cane.



Outre le fait qu'elle se veuille l'œuvre la plus surprenante de son auteur, L'Antre de la Folie en est également la plus magistrale, sans le moindre doute possible. Un film d'horreur profondément dingue, passionnant et audacieux, qui joue sur les limites du rationnel et de l'irrationnel pour distiller l'effroi et ne manque par ailleurs pas d'humour. Marquant.

20/20

avatar
Frère Bartholomé
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2844
Age : 28
Localisation : Okinawa
Date d'inscription : 24/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Machiavel le Sam 20 Jan 2007 - 2:56

Bonne analyse Gunblast pirat
Ce film est excellent l'un des meilleurs Carpenter avec New-York, Assaut et Halloween

Machiavel
Alien Aliéné
Alien Aliéné

Masculin Nombre de messages : 2225
Age : 37
Date d'inscription : 24/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Choomaker le Sam 20 Jan 2007 - 11:23

Je trouve personellement "La Fin Absolue du Monde" encore plus puissant peut etre parce que je l'ai découvert en premier aussi...
avatar
Choomaker
Administrateur/Créateur
Administrateur/Créateur

Masculin Nombre de messages : 2141
Age : 26
Date d'inscription : 06/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: In the mouth of madness

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum